Mardi 18 mars 1997

Responsable scientifique : Alain BOUTIER ; ONERA/DSG/GS

 

Quarante sept personnes y ont participé. Pour animer les discussions, les exposés suivants ont été présentés (et pour plus de détails les orateurs peuvent être consultés directement) :

  • Lois de comportement des particules (M. Eléna/IRPHE Marseille) et comportement des particules à travers un choc (F. Micheli/ONERA/DAFE Chalais-Meudon). Le premier exposé était consacré à la modélisation et au calcul prédictif de la décélération de particules lors du passage à travers un choc. Le second, complémentaire du premier, constituait un catalogue expérimental de mesures caractérisant le traînage de divers types d'aérosols au travers d'un choc, ce qui conduit à pouvoir mieux choisir le type d'aérosol et le générateur (et ce en vue d'obtenir de petites particules submicroniques et en grand nombre).
  • Ensemencement dans les grandes installations (A. Boutier/ONERA Châtillon). Les générateurs de particules les plus utilisés émettent des fumées d'encens (granulés chauffés) ou des vapeurs d'huile ; pour les écoulements chauds, des cyclones ou des lits fluidisés émettent des particules réfractaires (TiO2, ZrO2, SiO2, MgO principalement). Il est notamment recommandé d'utiliser des optiques de grande ouverture pour collecter la lumière diffusée par les particules submicroniques et de placer la canne d'ensemencement dans la chambre de tranquilisation en amont du convergent pour minimiser les perturbations.
  • L'ensemencement en PIV (J. Haertig/ISL St Louis). Le problème spécifique est de parvenir à réaliser un ensemencement uniforme et dense dans un grand champ.
  • - Ensemencement des écoulements en combustion (JM. Most/ENSMA-CNRS Poitiers). Différents problèmes spécifiques sont soulevés en raison des températures élevées, qui conduisent à l'emploi de particules réfractaires, mais aussi de particules volatiles pour n'ensemencer que les gaz frais.
  • Problèmes d'ensemencement dans les applications diverses au VKI (M. Riethmuller/VKI Belgique). Outre les fumées de ville et les particules solides d'aérosil classiquement utilisées dans les gaz, les particules de polystyrène (0,6 ou 1,2 µm) sont fabriquées au VKI selon une "recette" NASA et conduisent à un ensemencement monodispersé. Dans les liquides sont utilisées des bulles d'air et surtout des particules solides (particules TSI traitées réflexion, aluminium, polystyrène, pollen de fleurs).
  • Les lois de diffusion des particules (diffusion de Mie) ont été rappelées par G. Gréhan (CORIA Rouen).
  • Les diverses méthodes de granulométrie furent classées par P. Millan (ONERA Toulouse) : photographie, méthode d'extinction, diffraction, indicatrice de diffusion, méthode des phases (PDPA pour les particules sphériques).

 

16e Congrès Francophone de Techniques Laser

17-21 septembre 2018

Le Domaine du Normont

Dourdan, France

Soumission des résumés avant le 22 mars 2018

 

Lire la suite...

Digital Holography & 3-D Imaging

25 June 2018 – 28 June 2018
Orlando, Florida United States

Submission Deadline: 6 Feb. 2018

Lire la suite...

Workshop Estimation de la pression et des efforts à partir de diagnostics optiques

Vendredi 21 septembre 2018 après midi (14h-16h30) après le CFTL Dourdan, France

Date limite de soumission : 22 mars 2018

Lire la suite...